C’est le grand boom chez Terre de Pastel ! Non seulement le groupe écoresponsable a d’ambitieux projets d’agrandissement à Labège, mais en plus, il vient d’ouvrir un institut de beauté en plein cœur de Toulouse. Un boudoir que j’ai eu le plaisir d’essayer… pour un dimanche matin tout en douceur.

Terre de Pastel, une entreprise écoresponsable.

Bleu par nature - Terre de PastelIl est 10 heure quand je pousse la porte de ce boudoir idéalement logé rue Rémusat, à deux pas du métro Capitole. Nous sommes une mini bande de blogueurs invités à découvrir l’entreprise Terre de Pastel, sa marque de cosmétique Bleu par nature et ce nouvel institut de beauté au cœur de la ville. A notre arrivée, Sandrine, et l’équipe qui a pris possession des lieux, nous réserve un accueil gourmand et chaleureux. Sandrine, c’est la co-fondatrice du groupe. Ce matin, elle partage avec passion l’ADN de Terre de Pastel et ses projets de développement.

Terre de Pastel, c’est d’abord un grand complexe à Labège qui réunit des cultures de pastel, un spa, un musée, un laboratoire cosmétique et les bureaux des employés. Le lieu est en pleine ébullition : les fondateurs ont fait l’acquisition d’un grand terrain pour déménager leurs ateliers, booster la culture la feuille de pastel et créer un grand muséum d’ici la fin de l’année. Le spa, qui restera au même endroit, s’agrandira, tout comme la gamme de cosmétique naturelle dédiée : Bleu par nature.

Le boudoir, nouvel institut de beauté toulousain

Bleu par nature - terre de pastelParmi tous ces projets, le boudoir Bleu par nature a donc pointé le bout de son nez. On y trouve sept cabines de soin, dont une double, un sauna japonais – Iyahi dôme – et un pedispa. Ici, tout a été pensé en termes d’éco responsabilité : des produits cosmétiques naturels, bien sûr, dont Sandrine garantit la transparence de fabrication, mais aussi les peintures végétales, utilisées du sol au plafond, la blanchisserie, et la responsabilisation du personnel qui grandit avec le projet. C’est un cocoon aux couleurs bleu pastel et blanc avec un positionnement haut de gamme : la promesse d’une parenthèse de bien-être.

Je me laisse donc guider vers une cabine de soin aux murs bleutés. J’ai le choix entre deux massage signature d’une heure : le « bleu céleste » et le « bleu persan » (79€). Je choisis le premier, plus doux et relaxant avec un baume réparateur « Tentation de miel ». Je profite de ce long moment suspendu laissant mon corps entre des mains expertes. Des pieds à la tête, un peu plus appliqué sur mes zones de tension, le massage est salvateur. Exactement ce qu’il me fallait après un mois de travail non-stop. Je repars donc de l’institut avec du poids en moins sur les épaules, le pas plus léger. En ayant d’avantage envie de voir la vie en bleue, dans cette Ville rose.