Ostalas Maison d'hôteCet écolodge dédié au mieux-être a ouvert ses portes au mois d’août à Lafrançaise. Autour de 12 chambres, d’un grand parc et d’une piscine, François et Brigitte proposent des temps d’initiation et de découverte de plus de 20 pratiques. J’ai eu la chance d’y séjourner deux jours. Venez, je vous emmène.

Il est 19h30, dimanche soir, quand je gare ma Fiat 500 sur le parking de l’Ostalas. Bien que le GPS ne m’a pas clairement mené au bon endroit, je n’ai pas eu de mal trouver le bâtiment en bordure d’une petite route de campagne. Après avoir passé Montauban et Lafrançaise, il se repère grâce à cet élégant logo déposé à l’entrée de l’allée. J’arrive pile à l’heure pour le repas du soir.

Ostalas chambre 2Découverte de l’hôtel Ostalas

François et Brigitte viennent d’ouvrir ce magnifique établissement qui propose 12 chambres. Nous partons explorer celle du bâtiment principal pour que je puisse choisir le petit cocon qui accueillera mon sommeil pendant ce séjour à l’Ostalas. Elles sont toutes décorées avec beaucoup de finesse et d’élégance. Des tapis de yoga, une penderie en bois, une salle de bain ouverte avec douche à l’italienne. Pour la literie, un matelas Cosme, puis des draps en lin de chez Embrun : « Des entreprises jeunes et éthiques, que nous essayons de soutenir à travers notre projet », explique Brigitte.

Une fois ma chambre choisie (une grande pièce dans les tons beiges et naturels), je rejoins François, Brigitte et l’une de leur pensionnaire Catherine, sous l’immense hangar fait de brique et de bois, juste devant la piscine. C’est l’heure du repas.

Une alimentation saine. 

Ostalas AlimentationLa devise de l’Ostalas ? « Bien dans sa tête, bien dans ses baskets, bien dans son assiette », explique Francois. En pension complète (44€ par jour), le lieu propose une alimentation végétarienne, locale, bio à tendance ayurvédique. Mais attention, François et sa fille Margot s’attache à cuisiner de jolies assiettes gourmandes qui donnent clairement envie d’être dévorées – mais pas trop vite. « Manger, c’est d’abord par les yeux, puis le nez, puis ensuite, et enfin la bouche ». Ils les servent sur un joli plateau fabriqué au Maroc, sur mesure, et on se régale en prenant tout son temps.

J’apprends quelques règles d’alimentation saine que je me promets d’appliquer une fois à la maison. Manger d’avantage cru le matin et le midi et cuit le soir, « car le cru éveille et le cuit ensommeille ». S’alimenter du juste produit et de la bonne quantité. Eviter de boire pendant le repas pour ne pas libérer de la place dans l’estomac. Manger les fruits avant le repas pour qu’ils libèrent tous leurs nutriments avant leur fermentation. Ce n’est pas si contraignant. Et cela permet en plus un meilleur sommeil, car une meilleure digestion. Je découvre l’acaï, ces baies énergétiques venues du Brésil, ou encore le haricot azuki japonais.

Des activités pour soi.

A l’Ostalas, on ne se fait pas que du bien en mangeant. La journée, le hangar en bois et brique entièrement refait se transforme en Dojo. Chaque jours, Brigitte et François proposent trois activités. La première à 8h30, la seconde à 10h30 puis à 17h30. On choisit d’y participer ou de partir à la découverte de la région, visiter Moissac, Lauzerte ou Montauban…

Quant à moi, j’ai été tout à fait assidue et j’ai découvert le Do In, étirement et automassage avec Christelle, le yoga vinyasa avec Africa, les bols de cristal avec Christa, la salutation au soleil avec Anais et le stretching avec Claudia. « Tous les intervenants sont des praticiens locaux. Ils ont su adopter l’esprit de l’Ostalas et le promouvoir. Nous sommes contents ». Ils sont aussi très disponibles et appliqués. On peut profiter de leurs conseils, en petits comités. On apprend à ressentir son corps, à se le réapproprier, avant d’aller piquer une tête dans la grande piscine, le reste de la journée.

Ostalas ActivitéLes autres jours de la semaine, l’Ostalas propose aussi du yoga du visage, de la sophrologie, de la sylvothérapie, de la marche afghane, du Qi Kong… des activités qui s’adressent à ceux qui ont soif de découvertes plus que de perfectionnement. Pas de pression. Enfin, François ajoute aux facettes de l’Ostalas une partie développement personnel et propose des séances de coaching privé, puisque c’est son métier. Dans tous les cas, on repart de l’Ostalas ressourcé, si ce n’est pas transformé par de petites et grandes choses qui font du bien à l’âme, et au corps. 

1080 Côte de l’Île, 82130 Lafrançaise. www.domaine-lostalas.com 

(150€ la nuit activités comprises)