E-map Toulouse 2020Cette année, il devait avoir lieu dans les anciens murs du cinéma UGC, en plein centre de Toulouse, le festival de photo MAP. On avait hâte de découvrir les clichés exposés dans les anciennes salles obscures et voir comment le cinéma se transformait. Si le confinement a rendu l’expérience impossible, les organisateurs n’ont pas baissé les bras et ont maintenu le festival… en ligne. Du 15 au 25 avril, welcome to the e-MAP, depuis ton canap’.

e-MAP : Un festival en ligne ? Comment y assister ?

Pour profiter du e-MAP, rien de plus simple ! Jusqu’au 25 avril, rendez-vous sur le site Internet : map-photo.fr. On consulte le programme en ligne et on retient les temps forts. Ensuite, chaque jour à 18h et parfois à 11h, une nouvelle exposition est révélée et mise en ligne. En tout, on découvre 18 photographes et leur univers, chacun à travers une vidéo en format court dédiée (entre 4 et 8 minutes). Face caméra, l’artiste explique le contexte de la série exposée, leur travail puis nous laisse apprécier leurs photos dans un diaporama bien enchainé et sonorisé.

e-MAP : l’art sur internet

Et ça marche ! On adore suivre Bobby Allin dans les coulisses des concerts de Big Flo et Oli. On est happé par le travail de Celine Croze au cœur de la violence latino-américaine. On se plonge avec espièglerie dans l’histoire du petit écran et les clichés Apostrophés de Djac Graf. On se régale de suivre la rétrospective du festival de Cannes pour Le Monde de Derek Hudson. Dénuée d’impression, la photographie n’en reste pas moins un art visuel qui à travers l’écran parvient à livrer des sensations au spectateur. L’intervention de l’artiste permet d’incarner la série de photos et de susciter l’intérêt de l’exposition qui succède à sa parole. L’habillage sonore accompagne l’image dans la création d’émotions chez celui qui les visionne. Le pari de l’art en ligne en temps du confinement est certes frustrant, même pour ce courageux Map 2020, il est bel et bien réussi.

map-photo.fr