Non, je ne parle pas de cet évènement parce que c’est l’anniversaire de mon pot de fac Mehdi et qu’il y fête ses 30 ans “Dans le même sac”(je lui ai promis en guise de cadeau une jolie boite de Doliprane). Non, je ne parle pas de cet évènement parce qu’il me faut absolument trouver une alternative à cette finale du Top 14 à laquelle (pour ne pas finir abrutie comme une crêpe place du Capitole) je refuse d’assister. Bon, d’accord, je parle de cette journée pour toute ces raisons-là mais aussi parce que l’initiative, me parait tout à fait crédible. Explication.

Née d’une coproduction entre les “Photomatons d’la Zik” et l’association de quartier “L’Étoile de Belfort”, le “Photomaton de l’Étoile” promet samedi, un programme alléchant : marché de créateurs à partir de 14h et en soirée, une pléiade de concerts en plein air avec des groupes aux identités multiples et aux styles très différents. Nabil Asmani, musicien toulousain, est à l’origine de l’évènement. Il a crée, en avril 2011, les “Photomatons d’la Zik” qui proposent à des groupes toulousains de se réunir un dimanche par mois sous le sceau de la rencontre musicale.

L’opportunité culturelle est réelle. Le public du dimanche, plus hétéroclite que celui des habitués aux normes noctambules des concerts est emballé. “L’idée, c’est surtout de passer un moment convivial, ensemble, dans un lieu intime (ces derniers temps dans le café “La Maison”) et que les groupes qui se suivent puissent diffuser leur musique.” Le public et les musiciens jouent alors à parts égales. Et tout ce petit monde finit souvent par se mélanger pour un bœuf improvisé.

Mais cette fois, Nabil Asmani, aidé des membres de l’association “l’Étoile de Belfort” a décidé de s’accorder une spéciale. Ce sera donc ce samedi 9 juin à partir de 14h, pour une après-midi créateurs et une soirée musicale, cette fois en pleine lumière (enfin jusqu’à ce qu’il fasse nuit!). Et pour cela, il a animé son réseau pour programmer onze groupes du cru, des petits nouveaux et des fidèles participants. Et en prime, il a prévu boisson et coin restauration.

Un soirée conviviale et populaire pour tous. Une place qui se donne à vivre sous un nouveau jour. Grâce à l’engagement associatif partagé, le “Photomaton de l’Étoile” tirera samedi soir un cliché des multiples identités créatives et musicales. Avec un dernier mot d’ordre “Pour mieux nous entendre, écoutons nous en Live”. Et a ne pas oublier, donc, un paquet de Dolipranes…
> Photomaton de l’Étoile, Samedi 9 juin de 14h00 à 1H00, Place Belfort, http://photomatonsdlazik.blogspot.fr/