Parce que oui, parfois (bon, souvent) : je sors. J’arpente les nouveaux lieux et soirées hautement ambiancées pour vous proposer le meilleur de Toulouse. Entre plans dingues et plans foireux, mes compagnons de route ne savent jamais à quoi nous attendre… Mais parfois, ils décrochent la timbale. Top 3 des meilleures soirées toulousaines 2015.

NUMBER 1 : L’INAUGURATION DE L’ESPACE COBALT

Où ? Sur le site du 50cinq à Montaudran

Espace CobaltQuand ? Le 24 mars dernier, Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse montait sur la scène de l’Espace Cobalt pour inaugurer cet incroyable lieu de 810m2 dédié aux cultures urbaines. Seul HIC : pas un fond public n’a contribué à bâtir le projet. Non. Derrière cette incroyable initiative, un ingénieur passionné, bien entouré, qui a déposé un brevet et à décidé d’investir dans les cultures urbaines et le soutien aux artistes.

Alors, la soirée d’inauguration a dévoilé les ambitions de ce nouveau lieu ouvert aux artistes, mais aussi aux entreprises. La soirée ? Impressionnante. Le lieu ? Une friche industrielle immense et relookée, aux murs parsemés de graffitis. Et puis… Des invités venus en nombre. Un buffet soigné, généreux et original imaginé par Gimm Traiteur. Et surtout : de folles performances. Hip Hop, Danse contemporaine, Graff, Cirque, DJ… on en a pris plein les yeux et les oreilles. On est même reparti avec notre photo souvenir. Histoire de ne pas oublier la plus belle soirée toulousaine de l’année.

Et pour 2016 ? Depuis, l’Espace Cobalt a organisé l’Expo Mister Freeze et l’Open Summer Festival. Elle a aussi accueilli bon nombre de soirées privées et d’évènements toulousains. Ce qu’on lui souhaite pour 2016 ? Des fonds pour avancer et concrétiser son projet de résidence d’artiste.

espace-cobalt.com

NUMBER 2 : LA DEMOLITION NIGHT

Où ? A l’hôtel Junior et à l’ancien Comptoir du Taur, rue du Taur, donc

Demolition NightQuand ? Début décembre, je recevais dans ma boite aux lettres une invitation un peu étrange. NT HOTEL GALLERY, les nouveaux propriétaires de la future « Villa du Taur », m’invitaient à venir détruire les anciennes chambres de l’hôtel. Histoire de donner un coup de main pour les travaux, de rire un peu, de se défouler beaucoup, mais surtout de passer une soirée incroyablement originale.

Le 17 décembre, me voilà donc dans les vieux murs de l’hôtel Junior, recouverts de graffitis pour l’occasion. De l’éphémère qui a pour signature Bayah Dezign (Maye, Momies, Mondé et Taroe – l’Espace Cobalt a encore frappé) et qui donne une autre dimension à se lieu dont les murs vont bientôt trembler. Outre les coups de massue, le champagne est à volonté, le vin rouge est délicieux et le buffet, somptueux, puise dans le meilleur de la ville Rose. Maison Garcia, Xavier, Pillon… ils sont tous là. Même le DJ est bon. On s’amuse. On savoure. On fait de chouettes rencontres. On n’y croit presque pas.

Et pour 2016 ? La « Villa du Taur » a prévu son ouverture en septembre 2016 avec 17 chambres, un restaurant bistronomique (le Sixty-two), une terrasse lounge et une salle de réception et d’exposition privatisable. Pas de doute, l’ouverture est attendue et risque de se faire en grande pompe.

www.nthotelgallery.com

NUMBER 3 : LES ANNIVERSAIRSAIRES DE CARAMEL MOU

Où ? Au Metronum

caramel-mouQuand ? Le 3 avril 2015, me voilà qui débarque au Metromum. Direction ce que j’ai l’habitude d’appeler « l’une des meilleures soirées toulousaine ». Je l’attends chaque année. Cette fois, ni email ni carton d’invitation. Non, je guette la date avant de décrocher mon téléphone et d’appeler radio campus. « Bonsoir, est-il possible d’avoir quatre places pour la soirée Caramel Mou ? » Ne faisons pas dans la demi-mesure.

Caramel Mou, c’est donc l’émission animé par Joe Kangourou sur radio Campus et qui tous les vendredis, nous parle de culture du cru. Pas que je sois une avide du créneau, mais le plateau « découvertes » et la petite fête, organisé une fois l’an, je l’ai squatté dès le début. Cette année, délocalisée au Metromum après la fermeture du Mandala, on a quand même pu apprécier du bon son : Camus, Homs, David Haudrechy, Jemm’oo, Okidoki, La gitana tropical, le Panossian trio, Pas de printemps pour Marine et les géniaux Fils de ta mère. Tout en fumant des clopes, en discutant à droite à gauche et en buvant de la bière. Le truc convivial qu’on aime bien. L’année prochaine, je rempile, c’est certain.

Et pour 2016 ? Que ça continue ! On croise les doigts. Avec sur scène : des jeunes, des vieux, des filles, des chanteurs, des rockeurs, du Jazz, de la chanson, et toujours un bon lot de talent et de découvertes.

caramelmoucampusfm.blogspot.com