Il n’est pas vraiment tôt quand nous poussons, en ce dimanche ensoleillé, les portes de ce grand restaurant à la devanture malgré tout discrète, situé sur l’avenue principale de Barrière de Paris. A l’intérieur, la déco romantique et soignée se détache quelque peu de l’accueil sobre et de la clientèle clairsemée. Mais les bonnes surprises, arrivent à qui tente l’aventure… le ventre vide, évidemment.

A deux sur la bançoire 2Deux sur la Balançoire, le nom était joli. Et le brunch chaudement recommandé par Enflammée. Nous arrivons donc dans cette grande salle, découpée en trois parties. Une salle principale, éclairée par les baies vitrées qui donnent sur la route, un coin salon très cosy, qui ne semble pourtant pas être occupé pour le brunch, et une seconde salle un peu plus sombre mais plus confidentielle aux couleurs pastel. L’ampleur du lieu donne une certaine impression de vide. Mais les clients sont bien là, en groupe ou en famille. De tout âge. Nous nous installons à la lumière, et à défaut d’être sur une balançoire, nous sommes quand même deux à notre petite table. Et on attend de basculer.

Nelly nous installe et nous présente le menu du jour et la carte, très carnivore sur une ardoise. L’alternative est brièvement énoncée : le brunch à 18€. Nous sommes venues pour le goûter. Mais nous ne saurons pas à l’avance ce qu’il nous réserve. Aucune offre n’est annoncée. Ni entrée. Ni plat. Ni dessert. La surprise est donc de mise. Nous attendons impatiemment. Le premier plat se fait un peu attendre mais nous sommes dimanche. Un jour parfait pour se languir. Mais voilà qu’arrivent le pain frais, deux petits pains au chocolat, le beurre, les confitures et le smoothie de fruits bien frais. Le tout, arrosé de thé et de café à volonté. Cela met bien en appétit. Le beurre est curieusement salé.

On prend son temps à Deux sur la balançoire, on aurait presque le temps de digérer. Nous attendons la suite avec une gourmandise impatiente, jusqu’à ce qu’une belle assiette nous glisse sous le nez. Demi-Burger : steak assaisonné maison, estragon, reblochon. Deux œufs au four en cassolette agrémentés d’un peu de beurre et de lard. De la ventrêche grillée et une heureuse salade composée. Pour la finesse. C’est certain, on est loin du régime. Mais les plats sont goûteux et le service se détend. Au fil des bouchées, les hôtes deviennent plus disponibles et lâchent quelques recettes et de sympathiques confidences. Il vient alors à régner dans les lieux une atmosphère de bienveillance. On laisse donc une place pour le dessert, qui reste encore la dernière part de suspense de ce brunch qui monte crescendo.

A deux sur la balancoire 3

Et il arrive, dans un sourire poli et une assiette creuse. Un moelleux aux citrons confits, crème de citron et chantilly au miel maison. Agréablement présenté et toujours aussi nourrissant. On plonge sa cuillère dedans, on en ressort avec un mélange savoureux, singulièrement salé. En effet, le moelleux n’a pas été sucré. Seulement la chantilly au miel vient l’adoucir. Avec le beurre salé des tartines, on se demande d’où vient cette curieuse inclination, jusqu’à apercevoir, dans la salle… le drapeau breton. Tout s’explique… Alors, nous interrogeons.

Devant notre mine surprise, on nous emmène enfin, la carte du restaurant. Dessus, la douce histoire d’un couple cuisinier et pâtissière, qui lève le voile sur l’esprit des lieux… On ne vous en dit pas plus, lancez vous dans ce brunch singulier, mais savoureux… En groupe, ou à deux…

> 96 Boulevard Pierre et Marie Curie, 31200 Toulouse. Tel. 09 83 76 50 00. www.deuxsurlabalancoire.fr