Il y a quelques semaines, on avait rendez-vous à l’Espace Cobalt pour découvrir la collection 2017 des gourmandises de Gimm Traiteur. Et contrairement à la première fois que je m’y suis rendu, je n’y ai pas ramené mon Jules, chez Gimm. Récit.

Gimm 2Ben non. J’ai plus besoin d’y emmener mon Jules, chez Gimm. Car oui, maintenant, je connais les copains et les copines qui écrivent des articles sur les petits plaisirs gourmands de la ville… Alors, je sais que du haut de ma trentaine décomplexée, je trouverai bien quelqu’un avec qui croquer Madame madeleine. Et d’ailleurs, elle est à l’honneur, cette année, chez l’un de mes traiteurs préférés. A la carotte, à l’encre de seiche ou provençale, on l’agrémente d’un crémeux tartare, d’un bœuf pastrami ou d’un saumon gravlax. Première bouchée.

Mais vite, filons aux ateliers fumaison avec des bouchées de Saint-Jaques marinées et des viandes fondantes et affinées. On est en mode « show cooking ». Puis on goûte aux tartines. « Le foie gras à l’ail violet de Cadours est à tomber », me dis ma copine.  Alors on picore, on pioche, on goûte, on échange sur les plats, on débat, on fait la moue. Dans cet Espace Cobalt tout de street-art vêtu, les gourmandises sont presque élevées au rang d’objet d’art. Pourtant, plus que d’art, c’est d’artisanat et de la production locale dont il est question.

Premier traiteur ambassadeur des qualivores, Gimm n’est pas seulement venu avec ses gourmandises et des jolies décorations. Non. Aujourd’hui, les producteurs sont aussi de la partie. Et c’est le chef Jean-Luc Blanc qui sélectionne : de jolies roses en feuilles de fruit et de légumes déshydratés de Folion, Sud-Ouest Primeur, de l’Ail violet de Cadours de Jean-Luc Cayrel, les pains au seigle de la maison Beauhaire… Ils intègrent tous les recettes de la collection 2017.

Gimm3Gimm 4

Et l’esprit de la table ? Pour le repas assis : des bocaux et des grands plats à partager pour plus de convivialité. Gimm opte cette année pour les valeurs refuges traditionnelles et familiales : pâté en croûte au centre de la table, plat en sauce et garniture, service à la cuillère, coupe de desserts. Pour les mariages, Gimm reprend l’esprit bohème associé au vintage : des tables en bois sans nappe, de la vaisselle dépareillée, du vieux mobilier et des couleurs pastel. Pour les repas de gala ? Des tables carrées sans nappage, du show cooking, un bar à cocktails et des ateliers. Gimm surfe sur les tendances et se réinvente d’année en année. Et ça donne envie d’organiser une fête, juste pour pouvoir y regoûter.

> www.gimm-traiteur.com