Je l’avais lu sur le blog de Chantal. Puis entendu venté au téléphone par Charlotte. Il fallait finalement que je le teste ! Ce fut donc avec Noémie et Marika. Il est samedi midi, nous sommes place de l’Estrapade. Nous entrons chez Solaneko, petite cantine japonaise installée ici il y a quelques mois.

Solaneko2Sur conseil, nous avions réservé. Nous serons donc les papoteuses gourmandes de la table en bois ronde située près du comptoir. En face, une petite porte est ouverte sur une épicerie bio qui donne envie d’aller y faire quelques pas. Un œil autour de nous, la déco et fraiche, colorée, gourmande. Si j’osais la japonaiserie, je tenterai le mot « Kawai ».

Un serveur brésilien fait son entrée. Souriant. Prévenant. Sympa. L’accueil est donc joliment fait. On nous offre déjà une infusion d’orge grillé. On se réchauffe et on bavarde dans ce petit lieu rigolo à la rassurante bonhomie. En attendant le plat. Il est unique. Il change tous les jours. Mais il fourmille de gouts subtils, mariés avec amour.

Aujourd’hui, ce sera maquereau mariné au gingembre, patate douce, salade bien assaisonnée et brocolis cuisinés au curry. Une douce régalade.Solaneko3 Des saveurs inhabituelles. Une présentation tout en finesse. Le tout accompagné de soupe miso et d’un petit bol de riz. L’ensemble 12,80€ et un voyage sans détour. J’ai la tête qui papillonne. Mon palais, lui, veut changer de pays.

Dans ces conditions, nous ne pouvons qu’opter pour un final sucré. Histoire d’amortir un peu le retour à la réalité. Mais nous voulons prendre notre temps dans ce lieu qui colle à nos retrouvailles. C’est samedi, il est 13h… Mais ici, on est un peu hors du temps. Et pour ne pas quitter la découverte, nous nous abandonnons à la carte, ou plutôt, au tableau des desserts.

Solaneko5Chacun choisit sa route : cake au thé matcha, Dorayaki pâte d’haricot rouge et flan au thé jasmin. Et on picore, on croque, on goûte. Tout est bon, avec une petite inclination pour le flan de la maison. Un dernier coup de cuillère et il est temps de repartir, affronter Toulouse et sa liesse du samedi après-midi. Avec un joli voyage en arrière goût, et les poches pleines de cartes de visite de Solaneko. Un lieu à conseiller à nos amies.

> Solaneko, 9 rue Réclusan, près de place de l’Estrapade, Toulouse. 05 62 48 76 28. Ouvert du Mardi au Samedi, de 11h à 19h. www.solaneko.fr