Non, pas le film. Ni son décor. Le sable fin non plus. Juste un spot sympa pour s’accorder encore quelques soirées estivales. Avenue Saint-Michel, la devanture de La Plage ne paie pas de mine. Mais passé le comptoir et la salle, où pour l’hiver, sont disposées quelques tables, le jardin vous attend, et en plein air, grignotez quelques tapas, sirotez un cocktail… accordez-vous un petit de rab de vacances…jusqu’en septembre…

Vous n’avez pas réservé ? Bienvenue dans le patio. Mais vous ne vous en plaindrez pas. De toutes façon, dedans ou dehors, le restaurant fait place pleine. Il faut dire que le jardin, bucolique et agréable est convoité même les soirs de semaine… L’ambiance est là, les Toulousains sont venus en groupe et nombre. La soirée s’annonce bien.

À deux, puis trois, nous nous installons à une table mi-couverte, sous la véranda. Au frais pour les uns, au soleil pour les autres. Puis nos cocktails arrivent avec une certaine rapidité. Tant mieux, nous avions soif. Petit impair de notre coté, il paraît que le Mojito n’est plus à la mode. Tant pis pour nous, on assume, on a passé commande, on sort du coup.

La Plage 2La carte est honnête. Ni trop chère, ni trop achalandée. On vient surtout ici pour le cadre. Alors on va juste grignoter. L’assiette de Tapas est à 12 euros. C’est raisonnable et conseillé. Pour une ou deux personnes, elle fera convenablement office de repas. Guacamole en amuse bouche, puis tapenade, roulés de jambon-fromage, saumon fumé, caviar d’aubergine, croquettes de poivron, acras de morue, melon, crudités… Ce n’est pas de la grande gastronomie mais ce n’est pas ce que l’on est venu chercher. En plus, c’est assez varié. Et pour ceux qui exigent les menus complets, ils sont à 18 et 25 euros. Entrées, plats, desserts avec des classiques de la région et de la cuisine française. Et pour les difficiles, il y a aussi la carte… Vous ne serez pas en manque d’inspiration.

C’est ainsi que les doigts gigotant dans l’assiette, le gosier rafraichit et l’allure détendue, nous passons la soirée loin de la mer, mais à La Plage. Et même si les gravillons ont remplacé le sable, le palmier qui trône dans le coin du grand jardin nous donne l’impression, pour quelques heures, d’avoir quitté le centre ville toulousain. On y retournera sans nul doute, histoire de s’aérer la tête, mais cette fois, pour avoir une place au soleil, on réservera…

> La Plage : 60 Grande Rue Saint-Michel, 31400 Toulouse. Tel 05 61 73 83 77. www.laplage-toulouse.fr