Jour de congé, 8h30 du matin. J’enfourche un « vélôuse » et cheveux au vent, je traverse le centre ville de Toulouse en sifflotant. Direction le quartier des Carmes et la Folie d’en Marge. Son propriétaire, Christophe Renimel a invité une fourchette de bloggeuses à partager un bel instant gourmand. Rencontre.

Je suis presque la dernière à pousser la porte de la Folie d’en Marge, soufflant entre les mains pour lutter contre la fraicheur du matin. De bonne heure, mais surtout, de bonne humeur. Autour des tables, une dizaine de filles partagent café et croissants. Je les rejoins le pas léger et bientôt au complet, nous commençons les présentations. Nous sommes ici dans l’ancien restaurant du chef étoilé Franck Renimel, qui, installé depuis une bonne année à Aureville, a confié ce qui fut longtemps ses cuisines à Franck Lopez, lui aussi présent.

EnMarge2

Le ventre déjà plein, mais le cœur léger et l’œil brillant, nous partons avec les deux chefs effectuer quelques emplettes afin de réaliser notre menu d’exception. Marché des Carmes : notre destination. Et parce que Franck Renimel connaît toutes les loges et les bonshommes dedans, c’est d’une véritable leçon sur les produits que nous profitons. Légumes oubliés, innombrables variétés de carottes, astuces de cuisinier ou de perfectionniste de l’apéro : le cours est magistral même si le chef étoilé sélectionne avec parcimonie et détermination. Quant à nous, bloggeuses dans l’âme, nous sommes la réplique exacte de ses japonais qui s’agglutinent au Trocadéro : nous appuyons avec frénésie sur nos appareils photos.En Marge

De retour à la Folie d’en Marge, bien au chaud, les deux Franck nous annonce l’essentiel des produit du menu que nous allons concocter : saint-jacques, pigeon, potimarron. Divisés en deux groupes, nous démarrons les petites leçons. Appliquées et attentives, car un prof une étoile, ça met quand même la pression. Alors que nous nous attelons à l’ouverture des coquilles Saint-Jacques et au tranchage du potimarron, une poignée de filles en salle découpe le pigeon. Puis nous inversons les expériences. Les chefs se carapatent ensuite en cuisine, finir les recettes et nous réserver quelques surprises. Nous lâchons donc nos ustensiles, pour un quizz tout en appellation.

Le sommelier En marge atelierest aux commandes : rouge, blanc, pétillant, il faut deviner quel vin se dépose dans nos jolis verres ballon. Je craque pour un côte du Rhône de la cuvée des Galets. Et grâce à la bloggeuse spécialiste des cépages, notre équipe, les Folles d’en Marge remportent la victoire. Mais la récompense est à toute. L’entrée arrive et avec elle, une ribambelle de saveurs, passant par la Saint-Jacques, le pigeon et le potimarron en mousse, jusqu’au dôme de chocolat fondant, servi pour le dessert. On se rend compte alors que notre contribution en cuisine n’a pas dû beaucoup aider nos deux chefs… J’aurai eu bien du mal à réaliser le menu qui vient de nous être proposé.

Mais le temps de rencontre avec les chefs, le sommelier et les autres bloggeuses aura été tout aussi précieux que les mets concoctés lors de cette matinée. Sans compter les anecdotes franches et espiègles de M et Mme Renimel. Nous aurons donc découvert un restaurant : La Folie d’en Marge, qui le jeudi soir propose des soirées à thème sur des accords originaux et des quizz rigolos. Nous aurons découvert une cuisine : celle de Renimel qui, installé à Aureville avec sa femme, propose aux amateurs de cuisine, de faire comme nous, de se transformer à ses cotés en chef d’un jour. Nous aurons surtout partagé et profité des générosités et de la convivialité de nos hôtes… Et de la notre, un petit peu…

EnMarge

> La Folie d’En Marge, 8 Rue Mage, 31000 Toulouse. www.lafoliedenmarge.com