A midi, je suis allée à la Grainerie. Tu sais, la fameuse Fabrique des Arts du Cirque implantée à quelques pas du métro de Balma. Toute l’équipe nous a reçu pour tailler la bavette, parler de la nouvelle saison et nous faire découvrir le menu et la carte des vins de son nouveau restaurant. Et c’était bien.

Un an qu’il roule sa bosse, à la Direction de la Grainerie, Serge Borras nous accueille avec simplicité et discrétion. Une partie de son équipe a répondu présente et se distingue par des compétences multiples. Le chargé de développement international sert le vin et l’apéritif. L’attachée de presse nous invite à nous asseoir. Il fait beau et la terrasse colorée et couverte du restaurant « Au Cirque » de la Grainerie nous fait terriblement envie.

Grainerie : Le BistrotAlors on prend la pause et devant notre assiette, on cause. Entre le Gaspacho bien frais et les petits légumes grillés, on apprend que la Grainerie s’essaye à la programmation d’une saison toute entière. Elle se distingue par sa cohérence et se ponctue par des temps forts, des grands rendez-vous et une politique tarifaire accessible à tous. Alors pour cette nouvelle année ? On retrouvera Les 1ers Tours de Piste avant de jongler vers des spectacles de clowns. Le lieu s’ouvrira aussi aux familles avec Génération Grainerie et des spectacles pour tous. Puis il traversera les frontières avec l’Européenne de Cirque et des complicités originales que cela soit en région ou avec le reste du monde. Enfin, il retrouvera ses amis lors de la Fête du Lido, de Toulouse en Piste, de Rio Loco… Et bien sûr, le lieu fera la part belle à la création. Et si l’accueil de compagnies en résidence se fait un petit peu moins intense, c’est pour laisser le temps de la rencontre, favoriser les échanges que cela soit avec les membres de l’équipe ou entre artistes.

Alors en attendant le coup d’envoi, c’est le dessert qui s’annonce. Une belle part de brioche aux fruits à la simplicité aussi remarquable que son onctuosité. En deux coups de cuillères, on finit son assiette en revisitant dans un coin de sa tête le menu qui vient de nous être servi. Pour 16€ le midi c’est une entrée, un plat et un dessert unique qui change tous les jours. Et si ceux-ci n’affichent pas de prétentions gastronomiques, ils méritent bien d’être associé aux mots Cuisine, et Goût. Les recettes sont concoctées par le chef Franck Chesnel qui travaille des produits frais et bios de préférence. Le soir, c’est un choix à la carte. Et celle des vins a été soignée par l’équipe de la Grainerie qui compte quelques passionnés de bonnes bouteilles.

« Le bistrot constitue la première étape de ce que nous voulons faire de la Grainerie : un véritable lieu de vie. » explique Serge Borras alors que le café vient d’être servi. «  Nous n’avons pas la prétention de penser que les gourmands du midi, voisins par le travail ou le domicile viendront assister à nos spectacles. Nous l’espérons seulement. Mais nous voulons surtout que les populations se croisent, ouvrir les murs, faire en sorte que la Grainerie soit bien identifiée dans son territoire » continue-t-il. Alors, des projets d’ouverture, il y en a pléthore. L’accueil d’une micro-crèche est un projet qui devrait voir le jour. L’idée de faire de la Fabrique des Arts du Cirque un « Troisième lieu » murit.

Cette saison se veut donc comme un nouveau souffle, une impulsion, motivée par le respect des valeurs du cirque. Qu’il soit nouveau, contemporain ou plus traditionnel. Que cela soit dans la multidisciplinarité des spectacles, dans le souhait d’attirer un nouveau public, dans l’ouverture sur le monde ou la continuité du travail avec les partenaires. En me levant poliment de ma chaise pour prendre congé, je me dis que la solidarité, les échanges, la conscience de groupe, la qualité artistique, la convivialité et la gourmandise seront sans doute les leitmotive d’une équipe qui part d’un bon pied pour attaquer la saison qui arrive.

> La Grainerie. 61 Rue Saint-Jean, 31130 Balma. Tel. 05 61 24 33 91. www.la-grainerie.net