Quand je pénètre dans le petit cocon de Yohann, c’est son premier jour d’ouverture. Il a investi un petit appartement dans une ruelle calme des Carmes où il prodigue d’agréables massages. Et j’ai eu la chance de m’y faire chouchouter.

Un salon de bien être : voilà comment Yohann défini le petit appartement qu’il a complètement refait et transformé en cocon. « Quatre années que j’ai ce projet en tête depuis ma reconversion », explique-t-il. Dorénavant chez lui, celui qui a fait ses classes chez Balnéa et Nomad Masseur n’a désormais qu’un leitmotiv : prendre soin de ses clients. L’accueil est donc affable. Yohann ne reçoit qu’une personne à la fois qu’il invite d’abord à s’installer confortablement sur le canapé. Là, vous définissez ensemble le type de massage qui vous conviendra et l’huile qui lui sera associée.

A sa carte, Yohann a prévu huit massages : sérénité, californien, Abhyanga, Deep Tissus, Lomi Lomi, Bol Kansu ou prénatal auquel il ajoute un massage du moment. Sinon, comme moi, on opte pour la formule sur-mesure qui se focalise sur plusieurs zones à partir de 30 minutes et jusqu’à 2h (entre 35 et 105€). Yohann propose aussi des rituels associant gommages ou enveloppements… (à partir de 55€)

Après un test olfactif, je choisis mon huile. Il y a trois senteurs au choix qui se déclinent en gommage, huile et enveloppement. Des produits naturels au parfum subtil fait à base de fruits macérés et d’huile de Jojoba… A la vanille et la passion… je choisirais la mandarine. Et un massage sur-mesure du dos et de la tête qui durera, je pense, bien plus de 30 minutes.

Dans la cabine, lumière tamisée et décoration subtile. L’huile est en train de doucement chauffer. J’engouffre mon visage dans des têtières en gel confortables. La table sur laquelle je m’allonge, est électrique, chauffée et tiède. Bonheur. Je me glisse avec pudeur sous une serviette de toilette. Mon dos est prêt. Et Yohann dans une grande douceur, commence à me masser. Je le sais bien que je suis tendue. Ou inquiète. Ou stressé. Ou les trois. Alors il appuie là où ça fait mal et réussi en quelques minutes, à me relâcher.

Je repars donc de son salon plus détendue qu’en y entrant, non sans avoir bu une tasse de thé. Je n’ai pas voulu prendre la douche, dans les rues de Toulouse, j’ai donc de l’huile plein les cheveux, mais le pas guilleret. Je suis sereine et mal coiffée. Après ce moment suspendu, je me dis que si Yohann continue à prendre autant soin de chaque client, son petit salon risque d’afficher complet. Pour cet hiver, en plus, il se prépare à accueillir de nouvelles senteurs : thé matcha, chocolat sucre pétillant, coco litchi. Qui voudrait passer à côté ?

3 rue Antoine Darquier, Toulouse. Tel. 06 74 61 93 68. www.homemassagetoulouse.fr