Déjà quelques mois que cette petite gargote a ouvert à une rue de chez moi. Déjà quelques mois que son enseigne rigolote me fait de l’œil et que son menu, affiché en chinois, me chatouille l’estomac. Alors, je suis entrée, pour faire plus ample connaissance avec ce nouveau Chez Riz.

Chez Riz_2Sept mois déjà que ce couple de jeunes chinois a ouvert ce petit restaurant accolé à la rue Merly. Sept mois donc que je passe devant, me promettant qu’un jour, j’irai voir ce qui se trame derrière cette devanture plutôt décalée et esseulée dans ce coin du quartier.

Et puis j’y suis entrée… un soir de fraicheur pour bien en profiter. Car vous le comprendrez vite, mieux vaut aller Chez Riz les jours sans canicule, les jours pluvieux, bref, les jours d’hiver. En ce moment donc, ca tombe bien ! Une fois à l’intérieur : la surprise. La déco est simplissime et moderne. Presque Kitch. Des plaques chauffantes sont intégrées aux tables. Elles servent le concept.

Nous sommes accueillis dans un françaisChez Riz_1 approximatif mais c’est aussi ainsi que le voyage commence… Yu Jun et Yu Qiong, 26 ans tous les deux, arrivent de la province de JiangSu et ont fait une partie de leurs études à Rodez. Ils ont ouvert ce petit restaurant très commun en Chine mais si particulier chez nous. Pour 21€, c’est fondue chinoise à volonté ! Mais avant de manger, il faut décrypter la carte, écrite en français et en chinois. Nos hôtes ne nous laissent pas tomber et nous guident dans nos choix. On prend un peu de tout. Histoire de découvrir des saveurs inconnues et de montrer que nous sommes courageux.

Chez Riz_3Comment ça marche ? D’abord, on sélectionne le bouillon : os, Sichuan pimenté, tomate ou champignon. Il est servi dans une marmite qui chauffera directement devant nous sur la fameuse plaque. Ensuite, on coche sur le menu les ingrédients qui mijoteront dans le bouillon. Viandes, légumes, poissons : ce sont découvertes sur découvertes ! Parce qu’on aura gouté aux boulettes de crevettes très roses, au tofu sous toutes ses formes (feuille, peau, frit, avec du surimi, gelé…), aux racines de lotus, à l’émincé d’agneau, aux Pâtes de patate douce ou encore aux vermicelles de konjac… Enfin, on se fait nous même notre sauce sur les bons conseils de nos hôtes qui se révèlent attendrissants. Ce sera donc un mélange de sauce Cacahuète, soja, sucre, ail, coriandre et poivre Sichuan. Finalement, une fois notre panier garni tari… et nos papilles éblouies, on recommence l’opération.

Ici, le service dit « a volonté » propose en réalité de recommander trois fois les fameuse et curieux aliments qui cuiront dans le bouillon… Nous, nous étions rassasiés au bout de deux et demi… A vous maintenant de relever le défi ! Et attention à ne pas en oublier au fond de la casserole… Belle expérience en tout cas, que cette soirée Chez Riz.

> Chez Riz, 45 Rue Saint-Charles, 31000 Toulouse