Vous connaissez Bleu Canard ? Cette si jolie maison avec jardin qui vous accueille les samedis et dimanches pour un brunch bio et savoureux à Ramonville. Et bien figurez-vous qu’en ce moment des travaux d’agrandissement ont poussé Patricia à prendre ses quartiers d’été au centre-ville de Toulouse. C’est au restaurant Balthazar. J’y suis allée.

Dimanche. Midi Pile. J’arrive devant le restaurant Balthazar, rue des couteliers à Toulouse. Le chef est en vacances, mais un petit écriteau nous indique qu’une jeune cuisinière a pris sa place. Les samedis et dimanches de l’été, c’est donc Patricia, de la maison Bleu Canard de Ramonville qui exporte son brunch bio au centre ville.

La raison de cette installation éphémère ? Patricia a engagé des travaux dans son cocon de Ramonville pour pouvoir accueilli à sa table d’hôte plus de convives. Elle refait la déco, cette deuxième passion qui l’avive, transforme le jardin avec Poppy Figue, accueillera des évènements privés et crée une chambre d’hôte pour des couples en quête de volupté et de gourmandise. Tout cela est prévu pour novembre. Hâte.

Mais en attendant l’ouverture, nous sommes attablées dans ce restaurant qu’elle a un soupçon re-décoré.Pourquoi chez Balthazar ? « Parce qu’on a la même approche de la cuisine semi-gastronomique, qu’on veut offrir une expérience haut de gamme tout en restant convivial, à l’aise et familial… et conserver ce petit fond de musique Jazz », explique-t-elle. Et puis, parce qu’elle connaît bien le chef, un peu, aussi.

Alors, nous nous installons à une petite table dressée sur laquelle est posé le menu de ce brunch endimanché. Déjà, le bowl de salade coloré de crudités, aromates et quinoa et celui de fromage blanc brebis, granola et fruit rouge nous font de l’œil. Surtout agrémentés d’un verre de citronnade maison et d’un chocolat froid au lait de riz ou d’un café bien noir. Nous attaquons gaiement, entourées de miroirs, de fleurs, de photographies nature et de couleurs pastels. C’est un

brunch délicat, voire assez féminin. Le pain est frais, moelleux et ouvre l’appétit. Je n’ai qu’une envie, me saisir du trio de confiture / pate à tartiner maison que l’on partage avec nos voisins

de table. Le chocolat blanc est à se damner. J’en prends au moins trois cuillérées. Puis je croque dans la madeleine au chocolat. Avant de passer au 100% salé : un burger à base de pomme de terre, coppa de parme, fromage et pesto rouge. Du sérieux, du goût mais sans lourdeur aucune. A la fin du brunch, je reprendrais bien même une tartine de confiture.

A 25€ le brunch, on peut certes penser que cela n’est pas donné. Mais ce serait ne pas reconnaitre et récompenser le produit et la créativité. Tout est bio, voire du jardin et Patricia promeut véritablement un mode de vie sain. Cette intolérante au gluten a commencé à cuisiner pour elle avant de le faire pour les autres… et son brunch s’en ressent… un pur moment de plaisir…

 

Samedis et Dimanches d’aout chez Balthalzar, 50 Rue des couteliers, 31000 Toulouse www.brunchbleucanard.com