Mercredi soir, 19h30. On est en retard. On file à l’INSA. Retour sur les bancs de la fac. Un amphi plein à craquer : beaucoup d’étudiants, quelques trentenaires, un peu de parents… Mais ce soir, point de partiel. Ni de conseil de classe. Plutôt le grand oral. Pour les neufs candidats qui sont venus raconter leurs expériences d’autres contrées. Welcome to Travel On Stage.

« Promouvoir le voyage sous toutes ses formes », voilà le principe de cette initiative 100% Toulousaine. Le « TOS », comme l’appelle les organisateurs et habitués a trouvé son public. Ce soir, nous sommes 250 à être venus y assister.

Le concept ? Neuf participants, qui ont chacun 6 minutes pour raconter leur voyage. Nous faire rêver, sourire, rire et nous donner envie de partir. Et ils ont dû vachement se préparer. Choisir un angle. Répéter, pour être à l’aise et capter l’auditoire sur la scène. Et réussir à respecter les règles : car toutes les vingt secondes, c’est une nouvelle photo à commenter qui apparait. Un mini show pour les intervenants qui se transforme en une super soirée pour tous.

Travel On Stage 120h30, Johan fait son entrée. Il commence par quelques pas de danse sur Asimbonanga de Johnny Clegg. Il va nous parler d’Afrique du sud et de township. Sur un ton passionné et décalé. Six minutes plus tard, on montera à bord du transsibérien, puis nous ferons la route en 4L jusqu’au Maroc avant de changer de cap pour les Highlands, en Écosse. Entre temps, on aura fait des reportages en Amérique du Sud. On sera parti en stop en Slovénie et sur les chemins de Compostelle. On aura lâché prise en Asie, aidé une famille au Pérou et pris la route, avec papi, dans un van jusqu’en Roumanie.

A cinq euros le billet, le dépaysement est assuré. Les expériences se suivent et ne se ressemblent pas. A la fin, toutes les questions sont permises. L’engouement et l’attitude des intervenants nous donnent même envie de prendre place et de partager nos plus beaux voyages. Car clairement, c’est l’aventure humaine qui nous réunit.

Participer ? Pourquoi pas. En allant sur le site. En tout cas, le plus difficile ne semble pas de s’y inscrire. «  Une fois l’inscription validée, nous vous contactons. Vous nous en direz plus autour d’un verre. Si c’est bon, nous vous préparons à monter sur scène ». Le message est donc lancé aux courageux globe-trotteurs volontaires. Le TOS vous attend et nous serons nombreux à vous y entendre.

Il est 22h30, maintenant, place au buffet. Pour débriefer autour d’un verre et d’une assiette à grignoter. Une soirée surprenante et pleine d’histoires originales qui n’en oublie néanmoins pas la convivialité. C’est sûr Travel On Stage, je reviendrai.

> www.traveleronstage.com