Jeudi soir, 18h30, Chemin de la Loge : cinq filles sortent de la voiture, enfilent un vieux short, des baskets et font quelques pas sur l’île du Ramier. Objectif : se rapprocher d’un bras de Garonne. Surtout, elles ont rendez-vous pour un afterwork insolite : une balade en kayak sur le fleuve, jusqu’au centre-ville de Toulouse …

Gilet de sauvetage, bouteille d’eau, pagaie et canoë, il est 18h45 quand nous descendons dans le bras de la Loge. Nous sommes en tout quatorze, en ce début de soirée, à tenter de dompter le fleuve à coups de pagaie. L’afterwork est organisé par Canoë Kayak Toulousain : tous les jeudis de l’été, le club organise une balade aller-retour de 3h30 depuis l’île du Ramier jusqu’à la Daurade. C’est 30€, petit apéro compris et c’est convivial à souhait.

Clément, notre guide, a lancé la formule il y a trois ans. Au démarrage, il nous explique les règles basiques de sécurité avant de nous laisser nous lancer. Les premiers pas sont ardus : il faut trouver son rythme, tirer le canoë quand il n’y a pas assez d’eau… Mais une fois arrivées sur la grande Garonne, on apprécie pleinement l’aventure nautique. On rame entre les digues en béton, les herbes foisonnantes et les buildings géants… entre l’espace urbain et dame nature. Croisant les fêtards de la Centrale, les sportifs en aviron et les pêcheurs indolents.

En chemin, Clément nous parle de la ville, de son histoire, des monuments que nous passons. On pagaie sous le pont Saint-Michel, sous le Pont Neuf. Le panorama est hallucinant. Puis on débarque à la Daurade, en plein milieu des gens. On grimpe sur la berge avec nos culs mouillés et nos gros canoës. En réalisant l’improbabilité de la scène que nous offrons, on installe notre petit squat en rigolant. Puis nous avons droit à un verre, de la charcuterie, du houmous, de la salade de quinoa et du tzatziki : tout droit venu du Pêcheur des sables, la guinguette de la Daurade. Nous savourons et immortalisons cet instant aussi improbable que mémorable.

Le temps de prendre en photo La Grave (c’est jeudi), et nous repartons. Le retour se fait plus rapide, même si nous aimerions pagayer à reculons. Arrêter un peu le temps. Il est 21h30, nous remontons non sans mal les kayaks sur la berge du Ramier puis dans le van. Pour rejoindre le club, un footing s’improvise. Ce sera sans moi. La sportive du jeudi à ses limites. Mais elle était quand même ravie d’être là.

Tout l’été, Canoë Kayak Toulousain organise des animations de ce types : balade du samedi matin à la découverte de la faune et la flore, location de matériel, stage à tout âge… mais l’afterwork reste quand même la proposition la plus originale. Vous avez jusqu’au mois de septembre pour la vivre de toute urgence !

16 Chemin de la Loge, 31400 Toulouse : https://summer.cktoulousain.fr