Grande faim et petit budget : un dilemme à ne pas négliger. On n’a pas tous envie de plomber son salaire en fastueuse gastronomie. Mais alors que le coût de la vie nous contraint parfois à demeure (alors qu’on frétille à l’idée d’une sortie), un petit restaurant toulousain, luttant pour notre pouvoir d’achat, nous fait l’offre généreuse d’un menu à petit prix. C’est Le Madras, et c’est indien.

11€ le menu principal, 12€ le végétarien. Entrée, plat, dessert. Assiettes bien garnies. Choix garanti. Voilà les atouts de ce petit restaurant, situé rue de l’Industrie, quartier Saint Aubin, et qui n’a rien à envier à ses voisins. L’accueil est simple, discret et d’une bonne retenue. En semaine, on y trouve toujours de la place. Le décor est kitch à souhait mais ne demande-t-on pas un peu de voyage ?

Coté choix, pour ma part, c’est un menu végétarien. Quoi que le poulet tandoori, d’une belle couleur rouge, servi généreux et crépitant, me donne de plus en plus envie de changer ma version. Mais pour cette fois, je commence donc par des petits beignets croustillants : oignons Bhadji, au légumes, samossa, agrémentés d’une petite salade etde trois sauces épicées. Bien sûr, j’ai pris soin de commander un naan au fromage. Spécialité. Il n’en reste miette, mais mon appétit est déjà bien entamé. Mieux vaut avoir déjeuné léger pour enfourcher la suite.
Une gigantesque assiette proposant cinq coupelles de mets différents : fromage blanc épicés, dés de crudité à la coriandre, poix chiches et assortiment de légumes mijotés. Des saveurs orientales, bien relevées, accompagnées d’une colline de Riz Basmati cuit au ghée et aux épices. Je vous mets au défi de tout engloutir !

Plus décevant est le dessert. Mais au bout de cette dégustation marathon reste-t-il vraiment de la place ? Quatre sucreries sont quand même proposées au menu. La mousse de mangue n’a pas si bon goût. Celle de banane reste la meilleure option sauf si vous vous laissez tenter par les mystérieux Gulab Jamun. Là, il faut aimer le sucre et le gras. Plus faim, contentez vous de la salade de fruit de saison, mais pas très maison !

Pour conclure, je vous dirai que l’on peut emporter son repas sur demande si l’on n’a pas réussi à tout manger et que pour les bourses plus généreuses, il existe d’autres menus et plats traditionnels. Faute d’avoir testé, je ne ferai que le notifier. Il ne me reste plus qu’à vous souhaite un āp kā khānā svādiṣṭa ho, c’est à dire un bon appétit, en hindi !

> Le Madras, 43 Rue de l’Industrie 31000 Toulouse, 05 61 62 87 70