Jeudi dernier, le Bijou invitait curieux et habitués à inaugurer sa nouvelle saison culturelle. Au programme de la soirée : des extraits live des artistes qui feront l’affiche, de jolis discours, un peu de théâtre, de la convivialité, des petits choux et un verre de vin rouge.

creu-de-la19h30 presque pétante. Pour cette soirée d’ouverture, le Bijou n’a presque pas respecté sa tradition de ponctualité. Installés sur une chaise du deuxième rang de la petite salle de concert toulousaine spécialisée dans la chanson française, nous écoutons Au Creux de l’A qui ouvre le bal. Le trio féminin sera en concert le 21 septembre et démarre la soirée en douceur…

La salle du Bijou. Cet écrin de culture qui se planque derrière un bistro de quartier, les riverains en parlent comme d’un ilot de résistance et de convivialité. Le Président de l’association le premier : « C’est un lieu de découvertes musicales et de retrouvailles amicales. Un lieu de liberté. » Un lieu où l’on aime voir les spectacles à 21h le soir, et le matin, aller boire son café. C’est ouvert de 7h à 2h, et s’inscrit pleinement dans la vie de quartier. Dans la vie de la ville et de la région, aussi, puisque les patrons du Bijou chassent la découverte au Théâtre du Grand Rond, Chez ta Mère, aux Festival Pause Guitare ou Alors Chante ! avant de les installer sur leurs planches.

La découverte. Ils la chassent aussi grâce à leurs soirées Osons : un plateau d’artistes venus essuyer les plâtres lors de soirées gratuite au public. C’est là d’ailleurs que Jules Nectar a commencé. Et il est là, ce soir, en train de nous présenter un extrait de son nouveau projet. Il sera sur scène les 3 et 4 novembre. Pour encourager les jeunes talents, le Bijou leur promet aussi un public régulier. Notamment par le biais du Pass Découverte : un accès illimité à tous les concerts estampillées « découverte » (une cinquantaine par saison) pour 60€ (40€ pour les étudiants). Pourquoi s’en priver ?

Que nous réserve le Bijou pour la fin de l’année ? bijou-lecturesLes habitués de Entre Dos Aguas (les 29 et 30 septembre), Dalèle (le 14 octobre), Monsieur Roux (les 27 et 28 octobre) ou encore Jane for Tea (les 8 et 9 décembre). Si pour ceux-là nous restons dans la chanson pure souche, 2016 sera aussi l’année du lancement (ou du re-lancement) de nouvelles formes artistiques comme le théâtre d’impro avec la LUDI (vendredi 16 septembre et Jeudi 5 janvier) ou la lecture musicale avec Claude Fèvre sur les textes des mémoires de Barbara (le 13 décembre). Puis en 2017, il sera temps pour le Bijou de fêter ses 30 ans… Mais ça, c’est encore une autre histoire qu’il reste à écrire en chanson.

> Le Bijou, 123, Avenue de Muret, 31300 Toulouse. Tel. 05 61 42 95 07. www.le-bijou.net