La rentrée sera théâtrale ou ne sera pas ! Alors que le paysage culturel toulousain subit de vives secousses dans le secteur du théâtre, la résistance s’était déjà levée en 2004. Elle avait pris l’apparence d’un petit carnet unissant déjà trois établissements : la Cave Poésie, le Fil à Plomb et le Théâtre du Grand Rond.

pleinfeuxAu fil des années, ils ont été rejoints par le TPN et le Théâtre de la Violette. À la rentrée, trois autres institutions viennent collaborer à ce projet qui réunira bientôt pas moins de huit théâtres de quartier. Les nouveaux arrivants se nomment Théâtre du Pavé, Vent des Signe, et le Hangar.

Mais qu’est-ce donc que ces « Carnets pleins feux » ? La recette est simple : Cinq places de théâtre non nominatives, utilisable dans les théâtres partenaires sans limitation de durée. Il vous en coutera donc 8 euros, au lieu de 12, la place de spectacle au tarif normal, 6 euros (au lieu de 8) si vous êtes étudiant, ou chômeur… Et il faut donc en acheter cinq, c’est là le protocole. Mais ça vaut le coup, dirons-nous.

« Le travail en réseau est fondamental pour nous, il faut tisser du lien, faire un maillage, sinon, on meurt. » confie Patrick Fessart, à la communication du Théâtre du Grand Rond. Les Carnets Pleins Feux sont donc un moyen pour les petites salles de mutualiser leurs efforts et une opportunité pour le public de découvrir de nouveaux lieux, de nouveaux artistes. « De plus, nous avons tous notre propre identité, notre propre démarche, notre propre programmation » conclut le communicant.

Esprits aventureux, sautez le pas !

> Carnet Pleins Feux / 40 € ou 30 € (en tarif réduit) carnet de 5 places.