J’me fais plaisir (aussi…)

Catégorie

CHEZ FERDINAND, cuisine douce

Une petite rue, trouvée au gré des pérégrinations … Nous cherchions un nouveau lieu, pour écumer nos derniers tickets restaurants. Pas emballés par ce que nous trouvions sous nos foulées. Jusqu’à St Aubin, alors, nous poussons. Et là est la vitrine. On peut l’apercevoir, discrète, depuis la rue Riquet. Sur sa jolie enseigne, est indiqué : Chez Ferdinand. C’est tout trouvé. Je rentre.
0

AU RESTAURANT MICHEL SARRAN…

Un diner chez Sarran. Deux ans que je me dis que ce doit être un sacré évènement. Une expérience. Une griserie. Une plongée vers l’inconnu. Le standing et la haute gastronomie : deux univers inexplorés et réunis. Je viens d’avoir 28 ans. Et un cadeau d’anniversaire très seyant. Mercredi soir, je pousse la porte du restaurant. Un peu gênée. Repérée dès l’entrée.
2

CAFÉ LA MAISON DRÔLE

0
Nichée au fond de la rue Joutx Aigues (celle où l’on trouve déjà la Gouaille, le Cri de la Truffe et le 7eme ciel), La Maison Drôle est un café à deux étages qui fleure bon la gourmandise et la bonhommie. Ouvert depuis avril dans un ancien local associatif, ce petit lieu familial (frère et sœur aux commandes) convainc déjà par son esprit et son charme. Niveau cuisine : le brunch y est incontournable.

MOI, JE CUISINE LE CHOCOLAT !

1
Après Moi, je cuisine et Moi, je cuisine autour du monde, deux livres de recettes devenus incontournables dans ma petite bibliothèque (rayon brunch et cuisine facile), la toulousaine Brigitte Carrère revient avec un nouveau livre tout chocolat.

L’ESQUINADE : restaurant de tapas

2
L’Esquinade est un restaurant où l’on mange des tapas régionaux et Espagnol à Toulouse, quartier Arnaud Bernard, dans une ambiance conviviale.

PAD THAI AU BAAN SIAM

3
Je ne connais pas grand-chose à la cuisine asiatique. Je réussis assez bien les makis. Je sais rouler le printemps. Mes nems sont un peu huileux. Voilà l’étendue de mon talent. Plutôt cliché, il faut l’avouer. Alors un soir, je pousse la porte du Baan Siam. On m’y convie. J’y découvre la cuisine Thaïlandais. Depuis, j’y retourne régulièrement, et pour rien au monde, je ne change ma commande.

LE BISTROLOGUE

1
Il y avait du monde, vendredi dernier à l’inauguration du Bistrologue, au coin de la place du Ravelin. Il faut dire que le patron a bourlingué. Avec pour seul bagage, une clientèle d’habitués.