Quand on arrive à Chapristea, le samedi, on trouve souvent porte close. Avec un petit mot dessus : « c’est complet, attendez que l’on vienne vous chercher ». On se demande alors ce qu’il se trame derrière cette devanture à l’allure girly et un peu confidentielle. Jusqu’à ce que quelqu’un se saisisse de la poignée de la porte. Et nous fasse entrer.

chapristea_2Expérience.

Une fois le sas de sécurité passé et la solution hydro alcoolique appliquée sur les mains, on descend le petit escalier qui mène à la salle principale de cet étrange café. Parce que qui croise-t-on sur le chemin ? Merlin, Calvin, Marco et Madison, quatre des neuf chats recueillis chez Chapristea ! Somnolents sur un couffin, une étagère ou dans un tipi, se promenant entre les fauteuils et canapés aux couleurs pastels de la grande salle en sous-sol… Ils sont un peu partout, prêts à se faire caresser par le premier client venu. Petits chats pourtant pas toujours faciles…

Dégustation.

Nous nous installons sous les voutes briquées de la jolie cave et commandons un thé (4,00€) et unchapristea_1 cappuccino (3,20) bien engoncées dans de ravissants canapés. C’est vrai qu’il y a du monde aujourd’hui… des couples, des enfants, des amis, une mère et sa fille, qui piochent à deux dans une énorme part de Pralichat (5,50€, croustillant praliné recouvert d’une mousse au chocolat et d’une ganache sur un biscuit chocolat). Heureusement, le lieu est aussi ouvert du mardi au dimanche à partir de midi. On peut donc venir y déjeuner et prendre une part de quiche, ou une salade (11,80€).

chapristea_3Impression.

Chats ou pas chats, samedi ou dimanche, on se prend à aimer ce Chapristea pour ce qu’il offre de bon et de douillet. De jolies pâtisseries maison, des thés parfumés dans un univers certes très féminin mais sans être cliché. Les petites boules de poils semblent heureuses de déambuler entre les tables basses, avec panache mais discrétion. Le poil soyeux et l’allure fière, elles ont aussi de quoi jouer dans ce café qui est devenu leur foyer. Une idée décalée mais délicate qui vient tout droit du Japon et qui est arrivée depuis quelques mois à Toulouse…

Aller, si vous n’êtes pas allergique de tout poil, n’hésitez pas à vous pointer devant la porte du café… Pour vous y accorder un moment de douceur à partager.

> Chapristea, 4 Rue Jules Chalande, 31000 Toulouse. Tel. 09 81 13 32 38. www.chapristea.com